Mutation du thème de ce blog…

Cela fait bien plus de 30 mois que je n’ai pas publié de billet sur ce blog. Cela fait beaucoup et je me suis justifié dans un billet publié tout récemment dans mon blog perso… Nous ne manquons pas de raison, nous les Hommes. De plus, je reviens en donnant un nouveau thème à mon blog : “Service Science”…

En réalité, comme je l’ai dit, j’opte pour une spécialisation des billets publiés avec une approche projet. Le “service science” est une discipline et un métier qui se développe fortement dans les milieux académiques et professionnels anglo-saxons et asiatiques, avec des revues qui profilèrent, des conférences internationales qui se déroulent, des masters dédiés, des profils de postes qui apparaissent, une collection entièrement dédiée chez un éditeur (Springer en l’occurrence)…etc, tout cela sans le moindre écho dans la blogosphère francophone.

Lire la suite

Publié dans Introduction | Laisser un commentaire

2011, l’année du recentrage?

Ce texte a été aussi publié sur mon blog personnel.

Il y’a bien longtemps que je n’ai pas posté un seul billet. Pris entre le marteau des occupations quotidiennes et l’enclume de la recherche de financement pour mon projet, je n’arrive pas à dégager assez de temps pour traiter le volume important de documentation qui dort dans mes clés USB, CDs et DVDs. Néanmoins, des projets existent : un article introductif sur l’économie de la défense, un autre sur l’économie politique de deux programmes d’armement (l’A400M et le JSF-F35), un autre qui balisera le programme de recherche que j’ambitionne de mener sur les aspects épistémologiques et méthodologiques de la finance et enfin, un regard sur le thème de la politique industrielle. Tous ces projets ont connu une excellente phase de recherche et de collecte de documents, de données, de rapports, de monographies…Tout ceci grâce à l’excellent Zotero. J’aurai pu me dépêcher de compiler tout cela et de pondre facilement quelques billets mais bien qu’on ne puisse atteindre la perfection dans l’accomplissement d’une tâche, on ne doit rechigner à être éxigeant envers soi-même et envers l’éxécution de la tâche. C’est pour cela que je vais prendre bien mon temps. Surtout que j’en suis à mes débuts et du temps il en faut pour ne pas entrer dans la logique du copier-coller. Je rappelle que tous mes blogs visent à m’autoformer à l’écriture, l’écriture est encore plus pédagogique que la lecture.

Pour la nouvelle année, j’ai décidé de me recentrer (pour utiliser un langage propre à la stratégie d’entreprise). Je rappelle que j’ai eu le culot de me doter de 10 blogs, 8 à Blogger et 2 à WordPress. La « Adsensemania » y était pour beaucoup et je rêvais bien d’être éditeur web et de recevoir à la clé quelques chèques de Google à la fin du mois…10 blogs! Si on y met la régularité des posts et des thèmes variés, il faut que je m’y consacre à 100% comme dans un emploi à temps plein, voire plus. Comme je l’ai dit au début, j’ai beaucoup de choses à faire et il me fallait faire un choix fort difficile et j’ai décidé de me passer de 6 blogs… Qui va payer l’addition de l’efficacité? Le blog sur l’économie de la défense, sur SPSS et l’analyse des données, sur SAP et son module FI-CO, sur l’archivage électronique avec Alfresco, sur la défense et la sécurité, et sur l’opengovernment.

Ainsi, il ne me restera que 4 blogs sur lesquels je pourrai travailler en toute sérénité :

  1. Ce que je considère comme un blog « personnel », epegase
  2. Ce que considère comme un blog « professionnel », pas dans le sens de l’emploi mais inscrit dans la logique de mes ambitions professionnelles et entrepreneuriales, petga.
  3. Le blog sur mon projet d’écriture centré sur la politique industrielle,
  4. et enfin sur l’opengovernement version « réduite » que j’ai exporté de wordpress pour l’intégrer à blogspot.

Je m’attèle déjà à supprimer ces 6 blogs et ils seront hors service dans quelques jours. C’est un processus irréversible et j’en suis conscient. J’aimerai tout juste dire que je n’abandonne pas pour autant ces thèmes qui ont trotté dans ma tête durant l’année 2010 mais je pense que j’ai vu « trop grand ». Ils ne méritaient pas la création d’un blog dédié, tout au plus j’aurai pu créer une catégorie même dans mon blog perso ou pro. Un blog est plus éxigeant qu’une catégorie (dans un blog) ou un tag. Je traiterai ces thèmes mais épisodiquement.

Je terminerai ce post en souhaitant, comme la tradition l’éxige, une bonne et heureuse année à tous et à toutes. Moi je me mets au travail et j’espère que d’ici Avril, je serai plus régulier et de là, la machine sera effectivement lancée. Pour aller loin, je préfère préparer ma monture.

Pour l’année 2011, les projets sont précis et je l’ai mentionné en début de post. Néanmoins, un bilan pour l’année 2010 s’impose et il a été « mis au four », je reviendrai encore sur ce blog perso pour ce bilan sur les thèmes de recherche que j’ai abordé en 2010 ainsi qu’une réflexion sur le programme PAJER-U après l’étape de pré-sélection auquelle j’ai été soumis en Novembre 2010. Soyez connecté au billet-vous.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ligne éditoriale…

1 464 milliards! c’est le montant des dépenses militaires mondiales selon le SIPRI en 2008, 2,4% du PIB (Produit Intérieur Brut) mondial. C’est un immense marché où se nourrissent de grands enjeux. Néanmoins, par rapport à la blogosphère anglosaxonne, la blogosphère francophone semble quasi muette sur les enjeux économiques que recèle le secteur de la défense. A travers un détour par Google avec les mots « économie de la défense », on n’obtient que deux  ou trois sources pertinentes (à mon avis) : le Conseil Économique de la Défense (CED) qui publiait il y’a peu une synthèse annuelle de l’économie de la défense mais à dimension plus européenne; ensuite il y’a surtout les travaux d’Hélène Masson de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) dont j’estime qu’ils se situent en droite ligne de l’idée que je me fais de l’économie de la  défense, des travaux de haute qualité à consulter; et enfin on pourrait aussi mentionner les travaux de Jacques Fontanel et Fanny Coulomb, quand ils publiaient encore pour la revue Arès du CESICE donc les liens sont totalement inopérants (au moment où j’écris), espérons que ce sont les nécessités d’un site en reconstruction qui le justifient. Ce désintérêt masque peut être des répugnances d’ordre éthique ou moral…j’y reviendrai dans un autre billet. Néanmoins, un citoyen averti du monde se doit, pour mieux exercer son droit de regard, d’être outillé par quelques notions et concepts. J’ambitionne de m’y exercer et je vous convie à vous joindre à cette aventure. Je tiens à rappeler que ce blog, en matière d’économie de la défense, est amateur. Donc vous me pardonneriez mes maladresses de début…mais je pense que la montée en puissance ainsi que la qualité se feront avec le temps. Vos contributions que je sais constructives sont attendues!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

En Guise d’introduction…

Bienvenue au Blog personnel de Pegase Ecofinance. J’ai créé ce blog avec un objectif bien précis : nourrir ma réflexion à travers l’écriture. C’est un choix pédagogique assez clair. Donc, bien des maladresses ou de coquilles se trouveront dans mes posts bien que je tacherai au fil des posts d’en limiter l’occurrence. Etant avant tout un blog personnel, ce sont évidemment mes sujets d’intérêt qui prévaudront : cela couvre à la fois l’architecture de l’information, le design, l’économie de la défense, la finance et l’épistémologie. Bien sûr que ce n’est pas tout mais ces thèmes seront centraux dans mes posts. J’aurai l’occasion de revenir sur mes motivations quant au choix de ces thèmes assez variés et n’ayant préalablement aucun lien. Néanmoins, les vicissitudes de la vie et les contraintes particulières de mon expérience de vie m’ont poussé à tisser un lien entre tout cela. Peut-être un lien imaginaire mais un lien qui grave une cohérence et une assurance à mon esprit épris par le désir de comprendre le monde. Nos choix, même en recherche, ne sont jamais innocents : ils ont toujours un arrière-fond qui peut être conscient ou inconscient. Ils peuvent être motivés par la volonté de comprendre, d’entreprendre, de recherche d’efficacité, d’humanisme, du pouvoir, de l’honneur, du gain, de vengeance…etc. Le mien est explicite : comprendre et entreprendre, pour le moment. Je ne saurai m’aventurer à faire une prospective de mes motivations futures. Néanmoins, quelqu’elles soient, je souhaite partager et échanger avec tous ceux qui seront intéressés par un de mes posts. L’écriture se situera dans un cadre de recherche exploratoire, à mi chemin entre la « vulgarisation » et la « spécialisation ». Soyez fidèles et réguliers et n’oubliez pas, pour ceux qui sont intéressés par l’Afrique subsaharienne, de consulter mon blog centré cette fois sur le Cameroun.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire